Sur son blog habitudes-zen, Olivier Roland, le célèbre blogueur professionnel, a lancé un évènement inter blogueur ayant pour thème “3 habitudes indispensables pour être zen au quotidien”. 

Cette thématique m’a de suite inspiré, car de mon point de vue, on ne peut pas entreprendre sereinement sans mettre en place des petites actions qui nous permettent d’atteindre cette quiétude d’esprit.

Dans l’article d’aujourd’hui, faisons le lien entre la gestion financière de l’entreprise et la tranquillité d’esprit de l’entrepreneur.

On le sait bien, la vie d’entrepreneur est loin d’être un long fleuve tranquille. Les aléas sont nombreux et souvent, le chemin pour entreprendre, est jonché d’obstacles qui peuvent parfois nous paraître insurmontables.

Ces obstacles peuvent être la cause de grands stress et source d’un profond mal être.

D’après une étude réalisée par OpinionWay en 2017, 72% des dirigeants se disent stressés dans leur quotidien. Et la crise du covid n’a rien arrangé.

Mais pour garder le cap, quelques règles simples à mettre en place peuvent limiter l’impact de ce stress qui peut vite se transformer en burn-out.

Voici donc 3 habitudes à prendre pour être plus zen dans votre quotidien d’entrepreneur

1 – Se fixer des objectifs clairs et précis

Entreprendre, c’est comme conduire une voiture : si vous ne savez pas où vous allez, vous ne sauriez pas quel chemin prendre.

Pour mettre en place une stratégie d’entreprise pertinente, il est important de se fixer des objectifs clairs et précis.

Pour cela, se fixer des objectifs SMART :  

Les objectifs SMART

SMART signifie : Spécifique – Mesurable – Atteignable – Réaliste – Temporel

  • Spécifique :

il doit être clairement défini

  • Mesurable :

on peut le mesurer par rapport à des indicateurs ou des mesures, tels que le chiffre d’affaires en euros, le nombre de ventes, le nombre de conversions, etc.

  • Atteignable :

il faut définir un objectif que l’on pense pouvoir atteindre.

Définir l’objectif de faire 1 million de chiffre d’affaires dans 6 mois est certes un objectif spécifique et mesurable, mais est-il atteignable pour autant? Sauf si vous avez une idée révolutionnaire 😉

  • Réaliste ou réalisable :

il rejoint un peu le critère précédent. il faut que l’objectif soit réalisable en fonction de nos moyens et de nos ressources.

  • Temporel :

se fixer une limite de temps pour atteindre cet objectif. Ce critère est très important car il permet d’avancer et de franchir des étapes. Sans limite, on avance mais bonjour la procrastination!

Les objectifs opérationnels et les objectifs stratégiques

Il existe 2 catégories d’objectif : les objectifs stratégiques et les objectifs opérationnels

  • Les objectifs stratégiques sont des objectifs définis sur le moyen et long terme. Ils permettent de définir la stratégie de l’entreprise, de donner une direction à suivre.

Par exemple : Dans 2 ans, je veux devenir leader sur ce marché.

  • Les objectifs opérationnels sont des objectifs qui permettent de mettre en place des actions. Ils sont définis sur le court et moyen terme. Ils permettent d’atteindre les objectifs stratégiques en sachant quelles actions mettre en place pour y arriver.

Par exemple : Distribuer notre produit dans 10% des pharmacies d’Ile-de-France dans 6 mois.

2 – Avoir confiance en soi pour être plus zen au quotidien

Etre légitime d’entreprendre

Exit le syndrome de l’imposteur. Sentez-vous légitime d’être un entrepreneur.

Quand on se lance dans l’entrepreneuriat et que l’on a été salarié, on pense qu’entreprendre est réservé à un groupe secret d’initié et que nous ne serons jamais à la hauteur. Mais comment savoir si on en est capable si on ne se lance pas.

Comme toute chose, l’entrepreneuriat, ça s’apprend. Et oui, on ne naît pas entrepreneur, on le devient. 

On entend souvent parler du mindset d’entrepreneur, qu’il faut être fort et arriver à faire face aux difficultés. Je ne vous dirais pas le contraire. Devenir entrepreneur, c’est jongler avec plein de problématiques que vous rencontrerez au quotidien, des remises en question, des phases de doute. Et c’est là où se distingue le vrai entrepreneur, il ne lâche rien. Les difficultés sont là mais il les prend à bras le corps, il persévère. D’un point de vue financier, il va taper à toutes les portes, trouver des solutions alternatives pour avoir le budget nécessaire au développement de son activité, participer à des concours, développer son réseau.

Et pour faire tout cela, il faut avoir confiance en soi et se sentir parfaitement légitime de le faire.

 

Avoir confiance en soi pour donner confiance

Comment vouloir que les autres aient confiance en nous si nous même, on ne se fait pas confiance ?

Voilà la question centrale !

L’objectif de l’entrepreneur est de vendre, de répondre à un besoin, d’avoir des clients satisfaits. Et pour atteindre ses objectifs, il faut proposer un service ou un produit de qualité qui montre notre savoir-faire et savoir-être.

Une offre doit représenter la mission de l’entreprise. Et si la mission principale est de voir disparaitre la douleur du client, il faut proposer un produit de qualité et avoir confiance dans notre offre.  Si le client sent que l’on hésite, il va partir en courant en pensant qu’on souhaite l’arnaquer puisque, nous-mêmes, nous ne sommes pas en confiance.

Maîtriser son domaine est essentiel et si vous ne vous sentez pas assez performant, formez-vous! On vit une époque formidable où l’information est à portée de main ou de clic. 

Avoir confiance apporte sérénité et permet d’être plus zen.

3 – Déléguer pour être plus zen

Faire appel à des professionnels

Avoir confiance en soi est donc primordiale lorsqu’on entreprend. 

Mais pour entreprendre sereinement, il faut également avoir confiance dans les autres.

Un entrepreneur n’est pas un superman et dire « je ne sais pas faire » est totalement normal. 

Personne n’est omniscient et se tourner vers les autres pour réaliser une tâche que l’on ne sait pas ou ne peut pas faire n’est pas une preuve d’incompétence

Bien au contraire ! Faire appel à des personnes plus compétentes que soi dans certains domaines que l’on ne maîtrise pas est source d’intelligence.

De plus, on ne peut pas être partout et pour réussir, il faut mettre en place des stratégies qui nous permettent d’atteindre ses objectifs 

Se concentrer sur l’essentiel

Une des stratégies est la loi de Pareto :

Un entrepreneur doit se focaliser sur l’essentiel pour avoir un maximum de résultat et la règle des 20/80 n’est pas surfaite : il faut se concentrer sur 20% des actions qui nous apportent 80% de résultats. 

Lorsqu’on doit réaliser soi-même un travail, il faut se demander si le faire faire par une tierce personne ne serait pas un investissement plus intéressant car le coût horaire de cette personne pourrait être inférieur au notre.

Penser toujours rentabilité pour accroître le résultat.

Et déléguer fait partie de ces actions qui maximisent le résultat

Déléguer permet :

  • de gagner du temps,
  • d’alléger la fameuse charge mentale de l’entrepreneur
  • de faire appel à des personnes plus compétentes
  • de se concentrer sur des tâches à forte valeur ajoutée

Un bon entrepreneur sait s’entourer de partenaires de confiance et compétents. Savoir que certaines tâches nécessaires au bon fonctionnement de notre entreprise seront faites par des professionnels en qui en a confiance permet de rester zen dans notre quotidien.

Quand on est entrepreneur, être zen au quotidien est primordial pour atteindre ces objectifs même si cela n’est pas toujours facile. Il faut garder la motivation et ne pas baisser les bras. 

 

Pour garder cette motivation, je vous invite à lire l’excellent article d’Olivier Roland  qui vous permettra de garder une motivation avec des techniques simples à mettre en place et qui ne vous prendra pas beaucoup de temps dans votre quotidien.

Et si vous n’êtes pas encore entrepreneur et que vous envisager de créer votre entreprise, je vous propose de lire les articles sur les aides à la création d’entreprise lorsqu’on est demandeur d’emploi ou salarié.

Spread the love
%d blogueurs aiment cette page :